Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A la recherche des Etrusques...
A la recherche des Etrusques...
Menu
Lucien, archéologue amateur.

Lucien, archéologue amateur.

Voici deux amphores attiques à figures noires du VIè s. av. J.C. trouvées à VULCI par Lucien Bonaparte.

Elles comportent des graffites étrusques à leurs pieds et sont ornées de scènes dionysiaques.

N'ayant jamais été répertoriées puisque possédées par une famille de banquiers de Nevers, elles ont réapparu lors d'une vente à l'Hôtel Drouot en novembre 2005 ! 

Elles faisaient bien partie de l'inventaire des fouilles de Lucien sur le site de Canino (l'antique VULCI) en 1828 et 1829.

Deux superbes pièces...

https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_2007_num_151_3_91372#

 

     La nouvelle de la découverte de la nécropole de VULCI a fait sensation dans toutes les capitales européennes et Lucien a gagné en notoriété. Il paraît même que la princesse de Canino s'est rendue à une réception de la cour pontificale, parée de somptueux bijoux etrusques! ( on pense à Sophie Schliemann revêtue des bijoux troyens...) Voir : http://gwenminor.com/wp-content/uploads/2011/03/Sophia_schliemann_treasure1.jpg

     Une vaste campagne de fouilles va animer l'ancien territoire toscan qui, en ce début du XIXème s. , était encore sauvage et s'étendait en plaines insalubres..

          Lucien se jette à corps perdu dans des études archéologiques avec son ami Maurizio BRESCIA. Il publie en français Le Musée étrusque sur ses fouilles de 1828 et 1829, voir :https://books.google.fr/books?id=ZmQGAAAAQAAJ&printsec=frontcover#v=onepage&q&f=false

que nous pouvons feuilleter à nos heures perdues...Son travail d'archéologue a été beaucoup critiqué dans les milieux académiques, Il aurait commis certaines erreurs d'interprétation....; par exemple sur une superbe coupe-kylix, il a pris la représentation de Bacchus/Dionysos sur un navire entouré de dauphins et de grappes de raisins pour Noë, inventeur du vin, suscitant les rires de la communauté scientifique de l'époque....( Moi aussi je ris, mais pas de Lucien ! )

     Au-delà de cette interprétation erronée de Lucien, il faut souligner par ailleurs l'importance et le travail minutieux de son catalogage.

     En 1836, il publiera Mémoire sur les vases étrusques.

Notons enfin qu'il a mis à jour entre 15 000 et 20 000 vases lors de ses fouilles à Vulci, Cornetto et Canino ( pas mal pour un amateur ! ) . Organisant de grandes ventes de 1834 à 1840, il a pu ainsi résoudre quelques difficultés financières personnelles....

Sur Lucien Bonaparte, on peut lire aussi :http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=878