Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Bijoux et techniques de l'orfèvrerie étrusque (1).

Bijoux et techniques de l'orfèvrerie étrusque (1).

Bijoux et techniques de l'orfèvrerie étrusque (1).

Ce collier est superbe !

Composé de boules métalliques dorées lisses, alternées avec d'autres, recouvertes d'une fine granulation à décor végétal, il provient de Cétona, près de CHIUSI. ( VI ème-Vème s. av.J.C ).

On a beaucoup entendu parler des talents et de l'excellence de la créativité des artisans joailliers étrusques, surtout dans la période orientalisante ( VII ème s.av.J.C. ).

Toutes les techniques de l'orfèvrerie y trouvent leur illustration : martelage, dorure sur argent, motifs au repoussé ( sur or, argent, bronze ), poinçonnage, granulations en poussières d'or ou en filigranes ajourés ; autant de techniques qui requièrent une connaissance et une habileté singulières ( les soudures par exemple rendues invisibles par l'emploi de gommes végétales ). Les artisans étrusques restent insurpassables dans ces manipulations et réalisations très fines...

Voir : http://www.larecherche.fr/actualite/archeologie/maria-guerra-finesse-poussiere-etrusque-reste-inegalee-01-01-2006-72248

(Marie Guerra )

Voir aussi : http://www.notesprecieuses.com/lemagazine/2012/03/15/bijoux-or-etrusques-aux-pays-bas/

Mais d'où venaient ces techniques ?

Probablement d'Orient ( du Caucase par exemple ), de la Mésopotamie, de Syrie, de la Crète, de l'Egypte...bref de tous les peuples de la Méditerranée avec lesquels les Etrusques commerçaient ...Les Phéniciens étant d'évidents intermédiaires ! C'est en étudiant et en comparant les motifs décoratifs de certaines pièces qu'on en arrive à ces déductions.

Mais on pense aussi que bon nombre de bijoux, et pas des moindres, sont des créations locales d'ateliers renommés dans des villes florissantes comme VETULONIA, POPULONIA au nord, VULCI et CAERE au sud. Des artistes étrusques auraient été initiés par des maîtres du Moyen-Orient lors de voyages par exemple...Ce ne sont que des hypothèses avancées par des archéologues....Il n'empêche que l'on reconnaît bien sur ces bijoux, le style et l'originalité de la " griffe " étrusque.

Mais d'où venaient l'or et l'argent ?

On sait que la colonisation grecque du sud de l'Italie s'est faite surtout par l'attraction du fer et du cuivre étrusques ( mines de l'île d'Elbe, Populonia, Piombino, Massa maritima...). On pense donc à des échanges commerciaux ; ce qui expliquerait qu'avant le VII ème s. av; J.C., les ornements de bronze (cuivre+étain) ont été progressivement remplacés par des parures en or provenant de la Grande-Grèce. L'or était aussi importé d'Espagne et d'Asie Mineure par l'intermédiaire des Phéniciens ( en fait, les Carthaginois).

L'argent ( exploité à l'origine vers 3000 av.J.C. en Anatolie -Turquie-) provenait des mines de plomb argentifère de Montieri, de Masa, des Alpes Apuanes à Bottino ou au Val di Castillo. C'est ainsi que le port de LUNI ou LUNA ( embouchure du Magra ) doit sa fondation à l'exploitation des mines d'argent de cette région metallifère...

LUNI<luna=lune( couleur de l'argent...cf. "luna metallifera"

Ces mines étaient exploitées depuis le Xèmè s.av.J.C....mais c'est une autre histoire!

Voici une carte qui permettra des repérages avant la présentation de quelques bijoux...

A SUIVRE...

Carte des principaux sites d'Etrurie.

Carte des principaux sites d'Etrurie.