Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Filigranes et granulations.(5)

Filigranes et granulations.(5)

Il y a tout de même 2800 ans que cette fibule a été conçue par un artisan étrusque pour une famille aristocratique de VERRUCHIO ( sur la côte adriatique, près de Rimini).

Elle a été retrouvée dans une nécropole, dans la tombe Lippi, en 1988.

Le tome 2 des Voyages d'Alix contient quelques infos sur Verruchio mais on ne s'en contentera pas ! 

Tome2 des Voyages d'Alix .2006.

Tome2 des Voyages d'Alix .2006.

On peut y lire :


Patrie des seigneurs de Malatesta qui la fortifièrent au Moyen Âge, Verucchio a vu, grâce à l'archéologie, son his­toire enrichie d'un important chapitre couvrant quelque trois siècles, du ixe s. à la fin du VIIe s. av. J.-C. L'agglomération, qui fleurit à cette époque, n'est comme telle documentée que par quelques traces de cabanes, et aucun texte ancien n'y fait la moindre allusion. Mais son existence est bien établie par les nécropoles fabuleusement riches, découvertes sur les pentes autour du village médiéval et moderne.
Plusieurs centaines de tombes y ont été fouillées, princi­palement entre 1960 et 1975. Les mobiliers accompagnant les défunts, systématiquement incinérés, révèlent, pour les VIIIe et VIIe s., une forte influence de l'Etrurie, en même temps qu'un enrichissement inouï de l'aristocratie locale.
À cette époque, Verucchio fut certainement une des plaques tournantes du commerce entre l'Italie tyrrhénienne, dominée par les Étrusques et les populations nord-adriatiques et même transalpines. Elle apparaît plus particulièrement au coeur du trafic de l'ambre, matière à laquelle les Anciens attribuaient des vertus magiques. Importée des rivages de la mer Baltique, cette résine fossile aboutissait dans la plaine padane en quantité telle qu'une légende en situait l'origine sur les rives mêmes du Pô, appelé aussi Eridan, selon le savant romain Pline l'Ancien.

Concernant les découvertes et les fouilles 1992/2007 de cette région, on peut lire aussi :

Les dossiers d'Archéologie n°322.

Revenons sur la côte ouest près de CERVETERI et admirons cette plaque en or :

Décoration en filigrane et granulation de ce fermoir du VIIème s.av.J.C.

Décoration en filigrane et granulation de ce fermoir du VIIème s.av.J.C.

Décrivons ce fermoir ou fermail en résumant le commentaire détaillé qu'en fait M.GILDA BENEDETTINI dans un article du catalogue " Etrusques, un hymne à la vie ". 2014.

" Des fibres d'étoffe du manteau qu'il fixait y adhéraient encore ...

L'ornementation du rectangle consiste en 131 figures d'animaux disposés sur plusieurs rangs de chaque côté d'un cylindre médian. On trouve des chimères, 12 lions couchés et 12 assis suivis de 15 sirènes. Côté court, 8 petits chevaux tournés vers le système de fermeture décoré en granulation....Une merveille !

Il faisait partie, avec d'autres fermaux et une fibule en or, du fastueux mobilier funéraire

( armes, vases, chars...) de cette tombe d'époque orientalisante où repose un prince guerrier de haut rang."

Ajoutons que le grand orfèvre florentin du XVIème s., Benvenuto Cellini a décrit la technique de filigrane de cette plaque dans son traité Sur l'orfèvrerie, Chap.III.

Terminons ( pour le moment ...) par deux bijoux féminins :

Pendentifs en or de TODI.

Pendentifs en or de TODI.

Une paire de pendentifs en or du IIIème s.av.J.C. en provenance de TODI. ( on en voit très bien le détail ).

Bague en or serpentiforme ( Ier s.av. -Ier s. ap.J.C.)

Bague en or serpentiforme ( Ier s.av. -Ier s. ap.J.C.)

Et enfin cette merveilleuse bague en or d'époque plus tardive mais résolument moderne !

Un anneau fin à section circulaire enroulé sur 3 tours. Devant, une tête dressée de reptile

(dont on voit les yeux) et une queue sinueuse de poisson à l'arrière (dont le bout est aplati). Bijou vraiment original et d'une rare élégance !

 

Cette présentation non exhaustive et non chronologique de l'orfèvrerie étrusque relève d'une fantaisie affichée, consentie et n'a aucunement la prétention de rivaliser avec la haute intelligentsia des spécialistes confirmés. Elle est simplement un divertissement au coeur d'une joaillerie dont on a cherché à mettre en valeur la variété talentueuse de ses artisans.

On constate donc qu'outre le bronze, c'est l'OR qu'ils ont su travailler. Nous verrons par la suite, en survolant d'autres formes d'art ( contraintes du blog oblige...) que les Etrusques connaissaient et maîtrisaient des domaines où les Romains n'ont jamais pu s'illustrer.

 

Prenez 16 minutes de votre précieux temps pour visionner cette vidéo de YOU TUBE ajoutée le 6 juin 2016. Vous ne le  regretterez pas !

 

 

Le trésor des Etrusques. Vidéo de YUO TUBE (15:59).