Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Le sanctuaire de Portonaccio. Autres divinités...

Le sanctuaire de Portonaccio. Autres divinités...

Temple de Portonaccio reconstitué.

Temple de Portonaccio reconstitué.

Apollon et Héraklès à la Villa Giulia à Rome.

Sur le faîte du temple de Portonaccio, se dressait un certain nombre de statues-acrotères.

Nous venons par exemple de présenter celle d'Apollon. Elle faisait face à celle d'Héraclès. Tous deux s'affrontaient pour s'emparer de la biche de Cerynie "aux cornes d'or". D'autres groupes s'y trouvaient encore. Nous en reparlerons. L'ensemble de cette décoration exceptionnelle a été découverte dans des fosses, le long d'un mur du sanctuaire en 1916, par l'archéologue Giulio Quirino Giglioni.

Dans ce décor mythologique décidément plus grec que proprement étrusque, ne nous étonnons pas d'y retrouver Héraclès, un héros divinisé par ses exploits et récupéré dans le panthéon étrusque. Très populaire, il est devenu HERCLE, modifié par le dieu carthaginois Melqart ..

L'archéologue belge Gaëlle Di Cupere , dans une conférence récente à Wavre, rappelle même qu' Hercle était considéré, non pas comme un héros mais comme une divinité liée au culte des eaux....

Lire:http://www.wavre.be/index.php/agenda/evenement/1555-conference-histoire-hercle-l-adoption-etrusque-d-hercule

Petit bronze d'Hercle.Vè s.av.J.C. Fiesole.(H. 16,8 cm)

HERCLE.

Il est vêtu d'une peau de lion (celle du lion de Némée) de la tête aux mollets et sa main gauche en tient la queue. Les pattes antérieures sont nouées sur la poitrine. Au niveau de la taille, elle est tenue par un fermail. Le corps est solide, musclé, rigide.

Il figure depuis le Vi è s. dans la théogonie étrusque et son nom apparaît sur le foie de Plaisance (cf.article du 26/2/15). Il était donc important.

C'est encore un dieu emprunté à la mythologie grecque, penserez-vous...Oui. Sachant que les Etrusques n'ont pas laissé de traces de leurs mythes, récits des aventures de leurs dieux, on a considéré que ceux-ci étaient plutôt des divinités aux puissances surnaturelles agissant sur la nature, sur le destin des hommes, des forces abstraites, difficiles à représenter. Ils auraient donc pris aux dieu grecs ce qui manquait à leurs divinités...Mais ce ne sont que des hypothèses...

Voici maintenant ci- dessous deux divinités qui paraissent plus "indigènes" :

CULSANS et SELVANS.

On peut voir ces deux statuettes en bronze fondu à Cortone, au Museo dell' Accademia Etrusca.

Elles se ressemblent et ont sans doute été fondues par le même artisan à la même époque (vers le IIIè-IIè s. av. J.C.). Elles portent toutes deux des traces de retouches à la lime et au burin.

Elles ne sont vêtues que d'un collier et de hauts botillons ( très en vogue aujourd'hui !).

Culsans, la première, offre un double visage avec une coiffure en peau de bête. Ce serait une sorte de JANUS (le gardien des portes).

La seconde, Selvans, divinité des bois ( Silvanus à Rome) et des frontières, est aussi coiffée d'une peau de panthère. Selvans, par son déhanchement, paraît plus efféminé...

Ce qui est intéressant, c'est que toutes deux portent une inscription en étrusque septentrional sur la cuisse gauche que je vais tenter de retranscrire fidèlement et de traduire en m'inspirant des indications trouvées dans l'ouvrage collectif déjà cité : Etrusques Un hymne à la vie (2013-14 p.130)

"v. cvinti. arnt/ias. culsansl/alpan. turce"

Soit : "vel cvinti fils de Arnt l'offrit à Culsans"

"vel cvinti. arn/tias. selan/ sl. tez. alpan/turce"

Soit : "vel cvinti fils de Arnt l'offrit à Selvans "tez" "

Il est vraisemblable de penser que ces statuettes étaient donc des offrandes votives d'un certain "vel cvinti" (personnage important ou magistrat dédicataire) puisqu'elles ont été trouvées près d'une sorte de monument ( une porte à deux arches où passait une route) dans une aire sacrée. Elles étaient toutes deux liées au culte des portes (Culsans) et des frontières (Selvans).

Elles proviendraient d'un atelier local et seraient datées entre le IIIè-IIè s. av. J.C. (correspondant aux dates de construction de la nouvelle porte.)

Nous n'irons pas plus loin dans ces commentaires.

A suivre...

.