Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Orvieto : les temples et leur décoration

Orvieto : les temples et leur décoration

Temple du Belvedere d'Orvieto avec trois pièces de terre cuite qui le décoraient.(photo dans Civiltà degli Etruschi .Electa. Mauro Cristofani))

Temple du Belvedere d'Orvieto avec trois pièces de terre cuite qui le décoraient.(photo dans Civiltà degli Etruschi .Electa. Mauro Cristofani))

Nous n'avons pas encore parlé des temples étrusques mais à Orvieto se trouve justement l'un des plus anciens, le temple du Belvedere et celui de la via San Leonardo dont  les vestiges décoratifs en terre cuite peuvent être vus au musée del Duomo et au musée Faina de la ville.

D'autres nombreux fragments de terres cuites architecturales trouvées aux alentours font supposer qu'il y avait plus d'un temple dans la cité du VIè et du Vè s.av. J.C.

Le temple du Belvedere

 Découvert en 1828 près du Pozzo di San Patricio, il reposait sur un soubassement de larges pierres avec une colonnade en façade (dont il ne reste que les bases) accessible par un escalier.  Au fond, trois cellae : quelles divinités adorait-on ici ?

Peut-être Tinia/Zeus, si l'on en croit une inscription trouvée sur une coupe non loin de là ..mais bien d'autres hypothèses ont été avancées;  par exemple, correspondant aux trois cellae, trois divinités possibles:

  • divinité céleste: Catha/Liur/Luna
  • divinité terrestre: Esti/Tvath/Déméter/Céres
  • divinité  infernale: Persephone (?)

On ne peut rien affirmer.

Quoi qu'il en soit, les personnages mythologiques en haut relief  et d'influence hellénistique qui décoraient le toit ou le fronton sont de grande qualité.

 

Quelques exemples qui s'ajoutent à ceux que l'on voit sur la première illustration :

Tête de vieil homme chauve et barbu en terre cuite peinte (fin Vè, début IVè s. av. J.C.)

  photo du catalogue collectif 2013-2014 : Etrusques, Un hymne à la vie .                                            

                                                          Musée Faina d'Orvieto

Statue complète en pied (peut-être Hercule ?) qui décorait une poutre du fronton (IVè s. av J.C.)

Musée Faina d'Orvieto

photo du catalogue collectif 2013-2014 : EtrusquesUn hymne à la vie.

 

 

Il y a évidemment un rapport entre ce temple intra muros du Belvedere et l'ensemble sacré et politique du Fanum Voltumnae extra muros (cf.notre article du 25 janvier 2017 :

Nous y évoquions l'étude récente de S. Stopponi à Campo della Fiera à laquelle il faut ajouter celle de Françoise-Hélène Massa Pairault (Cnrs, Rome) "Autour du Fanum Voltumnae".) Des fouilles et des recherches sont toujours en cours...

Le temple de la via San Leonardo

Les terres cuites décoratives particulièrement raffinées de ce temple proviennent de fouilles menées en 1912 sous le Palazzo del Populo à Orvieto. On a trouvé deux parties distinctes d'un grand soubassement en tuf et de nombreuses décorations architecturales qui prouvent le prestige que devait avoir ce temple, situé ainsi en pleine ville, le long d'axes très fréquentés.

Tête de Zeus couronnée de lauriers (Tinia) en terre cuite peinte polychrome (fin Vè-début IVè s. av.J.C.) du musée Faina (photo de pinterest.com)

Tête d'homme barbu (IVè s. av. J.C.) en terre cuite polychrome (musée Faina) qui semble bien de même facture que celle de Zeus...Il semble bien qu'il s'agit du même coroplaste, en tout cas du même style et appartenant au même groupe de terres cuites architectoniques de la via S. Leonardo.

(photo de pinterest.com)

Je ne résiste pas au plaisir d'ajouter une vue de profil de cette tête d'homme barbu déjà d'une indéniable beauté vue de face...

Le visage très séduisant est encadré d'une barbe flottante bouclée. Les cheveux en longues mèches ondulées et ramenées en arrière sont retenus par un noeud épais sur la nuque. Le nez est droit et pointu, les lèvres petites et charnues...L'influence du classicisme grec est évidente.

Tête reconstituée à partir de fragments avec restes de couleur rouge sur la peau et marron dans les cheveux; (Haut : 14 cm). Photo p180 de Prima Italia, Europalia 80, Belgique.

 

En voici une autre, très belle aussi...( Musée archéologique del Duomo à Orvieto.) Vè s.av J.C.

 

Terminons avec ce beau torse de jeune homme réalisé en ronde-bosse. 

Le bras droit manquant devait être levé. Le gauche entouré d'un bracelet où pendent des phalères, retient un pan de son vêtement.

La sculpture ornait aussi le fronton* du temple de la via Leonardo. Elle révèle par son rendu anatomique,  un art classique parfaitement maîtrisé.

*Concernant l'emplacement de ces sculptures ornementales, rappelons qu'elles se trouvaient sur la face avant du fronton, celle destinée aux spectateurs, et que celles de la face arrière du temple s'adressait à la divinité siègeant dans la région que regarde cette partie du monument. Il s'agit du problème de l'orientation des temples étrusques (à Orvieto mais aussi à Portonaccio, à Talamone, à Pyrgi).

.

 

Torse d'homme en terre cuite polychrome du musée archéologique du Duomo (fin Vè-début IVè s. av; J.C.).

Torse d'homme en terre cuite polychrome du musée archéologique du Duomo (fin Vè-début IVè s. av; J.C.) Photo du catalogue collectif 2013-2014 : Etrusques, un hymne à la vie.

Notons que la brillante et abondante ornementation de ces deux temples correspond à des décorations successives du Vè au IIIè s. av. J.C. et que les Romains orneront leurs temples "à la mode étrusque"( mais d'influence grecque) jusqu'à l'époque d'Auguste...

Nous aurons l'occasion d'en rencontrer bien d'autres en visitant les villes de la Ligue !

Orvieto : les temples et leur décoration