Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Les décorations des temples A et B des sanctuaires de Pyrgi.

Les décorations des temples A et B des sanctuaires de Pyrgi.

Cycle thébain en terre cuite du temple A.( Vè s. av. J.C.)

Cycle thébain en terre cuite du temple A.( Vè s. av. J.C.)

Les structures mises à jour dans le sanctuaire monumental de Pyrgi dont les vestiges s'étendent sur 200m le long du bord de mer ont donc révélé l'existence de deux temples A et B construits en parallèle (mais pas de la même époque).

Le temple A.

Edifié au Vè s. av J.C., est plus récent que le Temple B. Il est aussi plus imposant et se dresse sur un podium. C'est à l'arrière de ce temple (donnant sur la voie vers Caere) que l'on trouve la décoration en terre cuite narrant l'histoire des Sept contre Thèbes (voir l'article précédent  du 11 mars 2017).

  • On y voit en premier plan Capanée l'arrogant qui a défié Zeus être foudroyé,et Tydée qui mord Mélanippe à la nuque...(charmant !)
  • En second plan, Athéna (qu'on reconnaît avec son bouclier à tête de gorgone) qui apportait un philtre d'immortalité à Tydée, recule d'horreur devant la cruauté de la scène. 

Ce spectacle édifiant montrait à tous la punition exemplaire des dieux face à l'orgueil humain : c'est un message éthique tel qu'on en retrouvera pour le temple B.

Ce qui reste aujourd'hui du temple A . (google earth, photo de Vincenzo Surace)

Ce qui reste aujourd'hui du temple A . (google earth, photo de Vincenzo Surace)

Antefixes du temple A (VIè s. av. J.C.) Villa Giulia. Photo de Raffaella, 2015.

Antefixes du temple A (VIè s. av. J.C.) Villa Giulia. Photo de Raffaella, 2015.

Non loin du temple, se trouvait un puits dans lequel a été découverte la fameuse tête échevelée (mais très belle) de la divinité thébaine Leukothea, protectrice des marins et des trajets maritimes.

Reconstitution virtuelle du temple B (Sergio Ortiz Moreno). Autre reconstitution de l'exposition d'Arezzo 1985Reconstitution virtuelle du temple B (Sergio Ortiz Moreno). Autre reconstitution de l'exposition d'Arezzo 1985

Reconstitution virtuelle du temple B (Sergio Ortiz Moreno). Autre reconstitution de l'exposition d'Arezzo 1985

Le temple B

Le plus ancien (VIè s. av. J.C.) n'était pas isolé :

  • un édifice couvert intéressant comportait 20 cellules réservées aux prostituées sacrées...
  • une aire sacrée s'ouvrait à ciel ouvert avec un autel cylindrique réservé aux cultes chtoniens ( de la terre et du monde souterrain)
  • un réceptacle particulier contenant les fameuses feuilles ou lamelles d'or inscrites  (2 en étrusque et une en phénicien) portant le nom d'un roi de Caere THEFARIE VELIANAS, constructeur du temple B, dédié à la déesse UNI...Nous reviendrons sur cette importante découverte qui fera l'objet d'un autre article.