Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Populonia et le Val di Cornia

Populonia et le Val di Cornia

Les hauts de Populonia...

Les hauts de Populonia...

Les premières nécropoles du site de Populonia ayant été envahies par les tonnes de scories du minerai de fer, formant une colline de plus de 10 m de haut, il a bien fallu que les morts aillent dormir ailleurs...

Aujourd'hui, le Val di Cornia et son vaste ensemble de parcs englobe les sites archéologiques et les parcs naturalistes de la zone côtière.

C'est le parc archéologique de Baratti et Populonia (depuis 1998) comprenant les nécropoles de San Cerbone , de Casone, de  Poggio della Porcareccia ainsi que celle des Grottes qui nous intéresse.

L'ensemble est vaste, Il s'étend sur plus de 80 ha et il faut bien 7 à 8 h pour le visiter !

Les nécropoles ( villanovienne orientalisante et archaïque) couvrent les IXè, VIIIè, VIIè et  VIè siècles av. J.C. ; elles sont ici fort bien représentées...

La nécropole des Grottes offre une belle variété de sépultures à chambres creusées dans le tuf datant de la période hellénistique (IVè-IIè s. av. J.C.) et des tombes souterraines.

La première tombe a été découverte par Isodoro Falchi en 1897, un médecin, archéologue autodidacte (1838-1914) qui malgré les dénigrements des officiels a fait des découvertes importantes à Vétulonia et à Populonia...

A propos d'Isodoro Falchi (dont nous reparlerons lors de notre visite à Vetulonia), une exposition vient de s'ouvrir sur ses découvertes à Populonia et sur sa remarquable collection étrusque . Voir l'article en dépit de la traduction erronée... ...:http://www.toscanamedianews.it/populonia-e-suoi-tesori.htm

Media italien du 28 mai 2017.

Le parc.

Qui a le courage de cheminer à travers les sentiers plus ou moins bien balisés de ce parc aura une belle vue d'ensemble non seulement sur le superbe paysage du golfe de Baratti mais aussi sur les différents types de tombes étrusques couvrant plusieurs siècles ...

 

Populonia et le Val di Cornia
Point de vue depuis le sentier des Grottes...

Point de vue depuis le sentier des Grottes...

On trouve en effet une variété de tombes à tumulus, à édicules, à sarcophages, à fosses, celles des Grottes creusées dans le grès ou dans les anciennes carrières étrusques, le plus souvent en pierre calcaire d'origine locale ( "pietra panchina" ou "albarese") ou d'importation (nenfro) qu'elles soient collectives ou individuelles.

Une des plus visitées est la tombe des Chars (VIIè s. av. JC.)

 

Le vaste tumulus de la tombe des Chars...(milieu du VIIè s. av. J.C.)

Le vaste tumulus de la tombe des Chars...(milieu du VIIè s. av. J.C.)

D'une vingtaine de mètres de diamètre, ce grand tambour en terre haut d'un mètre est cerné de pierres taillées en "panchina" avec un rebord en calcaire et entouré d'un trottoir de dalles épaisses (sans doute pou faciliter l'écoulement des eaux de pluies).

C'est une tombe de princes guerriers où l'on accède par un long couloir de 12 m, un dromos conduisant à la chambre funéraire et dans lequel ont été retrouvés les restes métalliques de chars de parade à deux roues recouvertes de lames de bronze décorées en relief de figures de félins, de scènes de chasse incrustées de fer. La chambre funéraire contenait quatre lits.

Antonio Minto (Populonia, la necropoli arcaica ) et A.De Agostino dès 1914 ont étudié l'inventaire de cette tombe. Plus récemment en 1970, Marina Martelli et Antonella Romualdi ont complété leurs recherches.

Autre sépulture "à cylindre" ou "à tambour" du parc, la dernière étant la tombe des "Flabelli" ( sur la colline de Poggio della Porcareccia...).Autre sépulture "à cylindre" ou "à tambour" du parc, la dernière étant la tombe des "Flabelli" ( sur la colline de Poggio della Porcareccia...).
Autre sépulture "à cylindre" ou "à tambour" du parc, la dernière étant la tombe des "Flabelli" ( sur la colline de Poggio della Porcareccia...).

Autre sépulture "à cylindre" ou "à tambour" du parc, la dernière étant la tombe des "Flabelli" ( sur la colline de Poggio della Porcareccia...).

Très beau flabellum en bronze laminé (diam. environ 50cm) provenant de la tombe des Flabelli de Populonia orné d'une décoration dont la technique s'apparente à celle de pièces cérétines. Minto 1943.Musée archéologique de Florence.

Les flabelli sont des sortes d'éventails montés sur un long manche...On en a trouvé quatre en bronze mais la tombe contenait aussi un riche mobilier de céramiques, de bijoux, de casques en bronze (Musée de Florence).

Fac-simile de l'ouvrage d'Antonio MINTO sur ses fouilles à Populonia...

 

Certaines tombes à tumulus ne sont souvent identifiables que par un détail :

  • La tombe du couloir
  • La tombe de l'aryballe
  • La tombe des boîtes cylindriques
  • La tombe des tasses attiques (4 tasses à figures rouges sur fond noir)
  • La tombe du balsamaire à tête de guerrier

Nommons encore la tombe des lits funéraires comportant 6 lits dont les pieds sont en forme de colonnettes annelées...

Tombe des lits funéraires (nécropole de San Cerbone) Photo retouchée dans "Cités étrusques" de E.Coarelli.

On aperçoit en haut de la photo, les lits funéraires faits en dalles de pierre "panchina" posées sur des colonnettes imitant des lits de bois ou en métal... 

video de You Tube :34:48 pour illustrer un propos succinct au regard de la richesse des lieux de ce site fabuleux !

Dans la nécropole de Casone (non loin de la plage) s'élève une autre tombe caractéristique "à édicule" : celle "del bronzetto di offerente", à deux toits en pente appartenant à un famille aristocratique du VIè s. av. J.C, en forme de petit temple au faîte autrefois décoré de terres cuites. Ce temple miniature est tout en pierre et ne comporte qu'une seule chambre funéraire dans laquelle on a trouvé un petit bronze votif qui devait orner un candélabre représentant un athlète qui lance un disque...Elle était fermée par une dalle (brisée par les pilleurs de tombes).

Dans l'art funéraire étrusque des VIè - Vè siècles, ce type de tombe reste pour l'instant une rareté..

 

Tombe à édicule (Viè s. av. J.C.) et amusante exploitation de petit édifice dans la BD Alix de J. Martin "Le tombeau étrusque" !Tombe à édicule (Viè s. av. J.C.) et amusante exploitation de petit édifice dans la BD Alix de J. Martin "Le tombeau étrusque" !

Tombe à édicule (Viè s. av. J.C.) et amusante exploitation de petit édifice dans la BD Alix de J. Martin "Le tombeau étrusque" !

Et voici à quoi elle pouvait ressembler avec son toit décoré de dragons en terre cuite :

Les Etrusques semblent avoir eu une prédilection particulière pour garnir le faîte de leurs toits, que ce soit ceux de leurs temples, de leurs tombes, de leurs maisons, de tout édifice en général...

Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...
Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...

Quelques exemples de décorations faîtières dès l'époque villanovienne...

D'une façon plus générale, les toitures étaient recouvertes de tuiles décorées d'antéfixes et les poutres faîtières surmontées d'acrotères avec figures humaines, animaux réels ou fabuleux, monstres anthropomorphes, représentations divines ou héroïques de terre cuite en pied illustrant l'imaginaire des coroplastes...

Il n'est donc pas étonnant de retrouver de telle décorations sur le toit de ce type de tombes.

Derrière la tombe à édicule, on aperçoit un certain nombre de tombes à sarcophages ou à caissons, tombes individuelles du VIè s. av. J.C. plus modestes et qui devaient se trouver à l'intérieur d'autres structures disparues...

 

Tombes individuelles à sarcophages ou à fosses...
Tombes individuelles à sarcophages ou à fosses...

Tombes individuelles à sarcophages ou à fosses...

La nécropole des Grottes (IVè-IIIè s. av. J.C.)

Enfin il faut grimper dans les collines, surplombant Populonia et Piombino pour atteindre les Grottes. De là-haut on aperçoit même Campiglia Marittima et la côte qui mène au nord à San Vincenzo...Superbe point de vue et belle récompense après 40 minutes de marche...

Vers l'acropole...
Vers l'acropole...

Vers l'acropole...

Nous allons poursuivre cette promenade archéologique mais il serait intéressant d'avoir un aperçu des objets funéraires et des mobiliers trouvés dans les tombes de Populonia.

Pour cela, il faut visiter le musée archéologique de Populonia et de Piombino, la collection privée Gasparri. En voici un avant-goût, grâce à cette video extraite du blog "PUNTI DI VISTA" . Photos et video de Silvia Settesoldi .2015.

Video (7:11) de Silvia Settesoldi. 2015.

A SUIVRE : Les Grottes.