Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A la recherche des Etrusques...
A la recherche des Etrusques...
Menu
Les plaques peintes de CERVETERI (1)

Les plaques peintes de CERVETERI (1)

Une des plaques peintes en terre cuite de la Collection Campana du Louvre (VIè s. av. JC.)

 

         Il s'agit de plaques en terre cuite peinte de l'époque archaïque (VIè s. av. J.C, vers 550-525) appartenant à la Collection Campana acquise par Napoléon III en 1861 actuellement visibles au Musée du Louvre.

         On verra qu'il en existe d'autres de ce type, les plaques dites de BOCCANERA mais acquises par le British Museum.

   Elles sont fascinantes à plus d'un titre.  Si les deux séries présentent un intérêt décoratif évident par leurs aplats de couleurs (noir,blanc, rouge foncé, ocre) les thèmes iconographiques sont différents tout en dégageant un charme archaïsant émanant des visages profilés aux grands yeux en amandes. Par ailleurs, les messages qu'elles transmettent restent encore aujourd'hui énigmatiques Ce sont de belles images que nous ne comprenons pas. De la même façon, nous lisons et pouvons traduire quelques mots étrusques et même saisir le sens global d'un énoncé mais nous ne sommes toujours pas en capacité de le traduire littéralement.  Il n'y a pas de "mystère"; ce sont nos connaissances qui sont tout simplement insuffisantes...Nous avons perdu les références culturelles nécessaires...

Aperçu des plaques sélectionnées
Aperçu des plaques sélectionnées
Aperçu des plaques sélectionnées
Aperçu des plaques sélectionnées

Aperçu des plaques sélectionnées

Il significato delle immagini

Que dire sur ce décor, à part décrire ce que nous y voyons ?

Comment interpréter cette scène  ?

Qui sont ces personnages passants si bien chaussés, au hiératisme ritualisé ?

Nous aurions bien besoin d'un maître comme François LISSARRAGUE (1947-2021) qui vient malheureusement de disparaître pour élucider le sens de ces représentations qui décoraient les murs de monuments publics ou de tombes de la nécropole de la BANDITACCIA à Cerveteri (là où Campana menait ses fouilles en 1840..).IL est vrai qu'il était surtout un expert en iconographie grecque et que les étruscologues de cette qualité en France du moins, sont actuellement plutôt rares. Nous restons encore bien démunis pour explorer et expliciter les arcanes de l'herméneutique étrusque. 

 

A SUIVRE