Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A la recherche des Etrusques...
A la recherche des Etrusques...
Menu
Richesses des sanctuaires étrusques

Richesses des sanctuaires étrusques

Photo récente de fouilles commencées en 2019 dans le sanctuaire de Casciano dei Bagni (Province de Sienne) et qui ont abouti récemment à une importante découverte qui va enrichir la toreutique étrusque...

 

Richesses des sanctuaires étrusques

    On entend par"richesses" les ressources financières suscitées par la fréquentation croissante de ces lieux à partir du VIIè s. av. J.C., espaces sacrés ouverts à tous (donc fatalement mercantiles) et regorgeant d'ex-votos en terre cuite, en bronze mais aussi en or, en argent, en oeuvres d'art précieuses,  susceptibles d'attirer bien des convoitises, à l'époque (et encore aujourd'hui, bien que pour d'autres raisons...).

    Ainsi peut s'expliquer, vers 384-385 av. J.C., le raid suivi du pillage organisé par le grec venu de Sicile, Denys de Syracuse qui rafla toutes les richesses contenues dans le fameux sanctuaire de Pyrgi, surtout fréquenté (et entretenu) par l'aristocratie de la riche cité de Cerveteri.

    "Richesses" aussi pour les découvreurs, les fouilleurs à la recherche des trésors enfouis du passé qu'ils soient archéologues ou tombaroli.

 Par conséquent, la découverte d'un sanctuaire étrusco-romain comme celui de CASCIANO DEI BAGNI qui fait l'actualité de ces derniers jours, est un véritable trésor exploitable à bien des niveaux.

Implantation

     Les sanctuaires étrusques, hauts lieux de fréquentation cultuelle, étaient naturellement implantés près des cités les plus riches, les ports, les voies de communications, les lieux de rencontre et d'échanges; ils étaient placés sous la protection d'une ou plusieurs divinités étrusques ou grecques.

Par certains aspects nous pouvons les comparer aux lieux de pèlerinage d'aujourd'hui (ferveur, espérance de guérison, offrandes, remerciements, public cosmopolite, etc.) mais la comparaison s'arrête là car le caractère international et cosmopolite des plus fréquentés explique qu' on y trouvait aussi des hiérodules, hébergés pour la prostitution sacrée...

Quelques sanctuaires célèbres

C'est seulement depuis la moitié du XXe siècle que l'intérêt se porte sur les sanctuaires étrusques (depuis le XIXe pour Delphes, Olympie, Eleusis en Grèce).

      PORTONACCIO

Près de Véies, dans le Latium. Apollon, Menrva (Minerve), Hercle (Hercule)

     GRAVISCA

A Tarquinia (Latium). Héra, Aphrodite, Apollon, et gravés sur un jas d'ancre en marbre, des dédicaces en grec à Artémis, Déméter et Perséphone. IIIe-IIe s. av. J.C.

Sanctuaire gréco-étrusque de l'ADONION (d'Adonis puis d'Atunis, Ve s. av. J.C. )

     LAC DE BOLSENA

Sanctuaire dit de " frontière" (Latium). Entre Orvieto et Tarquinia,Ve-Ier s. av. J.C.  Fouilles récentes à PINA DEL LAGO. 

    PYRGI

Port de Cerveteri (Latium). Apollon, Leucothéa. A partir du VIe s. av. J.C. ...

   POGGO COLLA

Chantier en cours dans la vallée du Mugello, au N.E. de Florence; lieu sacré dédié à Uni (Hera).

   CAMPO DELLA FIERA

 Sanctuaire national étrusque (fameux fanum Voltumnae longtemps recherché à Volsinies et retrouvé enfin en 2013 près d'Orvieto en Ombrie. Dédié au très vénéré Volumna et site des réunions religieuses et politiques pour les 12 cités confédérées étrusques à partir du VIe s. av. J.C.

Un témoignage de Tite-Live (Histoire romaine, livre IV, 61) parlant des Romains qui doivent attaquer la ville étrusque de Véies; " Ils commencèrent par investir Véies. Au commencement de ce siège, une assemblée des peuples de l'Etrurie se réunit à plusieurs reprises près du temple de Volumna, sans pouvoir décider si la confédération toute entière devait s'armer pour défendre les Véiens. "

 

Rappelons que la liste n'est pas close et que certains des  sanctuaires énumérés ont déjà été étudiés plus en détail dans ce blog en mars 2017, pour Pyrgi :

http://arossf.over-blog.com/2017/03/caere/cerveteri-le-sanctuaire-du-port-de-pyrgi.html

En mars 2015, pour Portonaccio :

http://arossf.over-blog.com/2015/03/le-sanctuaire-de-portonaccio-autres-divinites.html

Très nombreux sont ceux qui ont été découverts depuis et qui attendent notre visite mais notre documentation en français reste limitée et quand elle nous parvient, elle est souvent déjà périmée !

 

Nous reviendrons cependant sur la découverte laborieuse du site de Campo della Fiera (siège du FANUM VOLTUMNAE) par l'équipe de Simonetta Stopponi dont les fouilles sont toujours actives...