Au Fil du Temps

Au Fil du Temps

Menu
Arezzo et ses industries étrusques

Arezzo et ses industries étrusques

La Chimère d'Arezzo. Bronze du Vè s. av. J.C.(78,5X129 cm) Musée archéologique national de Florence.

La Chimère d'Arezzo. Bronze du Vè s. av. J.C.(78,5X129 cm) Musée archéologique national de Florence.

Autre ville fameuse de la Ligue, AREZZO a été habitée depuis la préhistoire et bâtie sur une éminence comme tant d'autres villes (Volterra, Populonia, Véies, Fiesole, Cortone, Volsinies...)

Elle domine la vallée du Chania et occupe une position stratégique au sommet du col de San Donato, passage naturel pour franchir les Apennins.

Florissante au Vè s. av. J.C., elle tentera d'endiguer l'expansion de Rome avec d'autres villes de la Ligue: Volterra, Pérouse, Roselle mais sera conquise au IIIè siècle en 295 av. J.C. avec le nom d' ARRETIUM.,

Curieusement, elle deviendra par la suite un symbole de la défense de cette expansion romaine quand il faudra repousser les Gaulois qui veulent descendre vers Rome. 

Il reste des traces de ses premières enceintes en briques crues au IVè s. av. J.C.qui seront détruites au Ier siècle av. J.C.

C'est à cette époque qu'apparaît un type de céramique qui va faire la renommée d'Arezzo : la terre sigillée au vernis rouge corail (terra sigillata).

 

La terre rouge corail sigillée d'Arezzo. Photo 2006 de l'Archäologisches Landmuseum à Konstanz,en Allemagne.

La terre rouge corail sigillée d'Arezzo. Photo 2006 de l'Archäologisches Landmuseum à Konstanz,en Allemagne.

La céramique sigillée d'Arezzo IIème-Ier s.av. J.C.

Depuis le IIè siècle, il existait une céramique à vernis noir (campanienne) très répandue dans toute l'Italie. Mais progressivement la céramique sigillée arétine la supplantera et sera répandue jusqu'en Gaule. Il s'agit bien d'une mode...

Cette argile rouge orangée dite corallienne était sigillée, c'est-à-dire estampillée ( sigillum= le sceau) avec des décors en relief, moulés; imprimés, rapportés.

Très fine, sa cuisson et sa décoration délicate exigeaient une main d'oeuvre spécialisée et abondante vu l'importance de la demande. Arezzo deviendra un centre de production très renommé.

Au musée Mecenate, (Mécène, conseiller d'Auguste, originaire d'Arezzo, issu de la gens Cilnia, illustre famille...), dans les salles du monastère, il faut voir une remarquable collection de vases provenant des ateliers locaux et signés des noms de prestigieux potiers bien connus de RASENIUS, CORNELIUS, ATEIUS, PERENIUS...Ces pièces sont d'un raffinement d'exécution exceptionnel !

Vases coralliens d'Arezzo (Musée archéologique Mecenate)Vases coralliens d'Arezzo (Musée archéologique Mecenate)

Vases coralliens d'Arezzo (Musée archéologique Mecenate)

Arezzo et ses industries étrusquesArezzo et ses industries étrusques

Une autre industrie fera aussi le renom de cette ville: celle du bronze.

 

Une pièce unique : La chimère d'Arezzo !

 

Depuis le IIIè s. av. J.C., Arezzo était un centre métallurgique reconnu fournissant des outils et des armes en bronze, de petits bronzes archaïques.  Elle émettra d'ailleurs une monnaie : l'aes grave( bronze lourd) avec une roue à l'avers, une amphore et un cratère au revers.

La pièce la plus connue est la Chimère (Vè s. av. J.C.).

Véritable icône étrusque, elle a été trouvée au XVIè siècle, près des murailles d'Arezzo et se retrouve très vite  dans la collection de Cosme Ier de Médicis au palais de la Seigneurie après avoir été en partie restaurée par le célèbre bronzier Benvenuto Cellini.

" Elle était de race divine, non humaine: lion par devant, serpent par derrière, chèvre par le milieu du corps, terrible, elle soufflait un feu flamboyant. Bellérophon la tua, en obéissant aux signes des dieux."

(Homère, l'Iliade)

Il est possible que ce soit un objet votif, sorte d'ex-voto qui aurait fait partie d'un groupe sculpté avec Bellérophon sur son cheval Pégase.(voir les représentations plus bas.)

 

SUITE PLUS BAS: 

Une représentation de la Chimère avant sa restauration. 

La queue en forme de serpent n'a été restaurée qu'en 1785.

 

Elle est en position défensive, semblant menacer son adversaire (Bellérophon) qui en viendra à bout.

Vous avez remarqué une inscription sur la patte droite:

                                                               TINSCVL

C'est une dédicace à TINIA (Jupiter étrusque).

 

Enfin elle n'est pas exposée à AREZZO mais au musée archéologique de FLORENCE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aryballe grecque de Corinthe mais trouvée à Thèbes. VIIè s.av. J.C.(photo 2009, musée des Beaux-Arts de Boston.
Aryballe grecque de Corinthe mais trouvée à Thèbes. VIIè s.av. J.C.(photo 2009, musée des Beaux-Arts de Boston.

Aryballe grecque de Corinthe mais trouvée à Thèbes. VIIè s.av. J.C.(photo 2009, musée des Beaux-Arts de Boston.

Arezzo et ses industries étrusques
Arezzo et ses industries étrusques